Crédit photographique Agathe Malbet

 

ACTUALITÉS


Août 2021

La fondation De la Musique avant toute chose continue d'accompagner les projets musicaux correspondant à sa vocation : diffuser la musique de qualité en privilégiant les actions en faveur des jeunes ou destinées à sensibiliser à la musique les publics qui en sont éloignés ou empêchés : académies d'été pour jeunes amateurs, soutien à la production de CD pour jeunes artistes, soutien à des festivals en reprise d'activité, aide à la production de spectacles musicaux à destination du jeune public, actions ciblées vers les territoires défavorisés, sauvegarde du patrimoine musical, financement d'instruments, telles sont les actions soutenues par la fondation.
Depuis sa création en décembre 2018, la fondation a ainsi soutenu 25 projets créateurs de musique à travers le territoire français (Hauts de France, Alsace, PACA, Occitanie, Auvergne, Normandie, Île de France,...).
La fondation De la Musique avant toute chose – placée sous l'égide de la Fondation de France – est alimentée uniquement par vos dons et ne peut mener ses actions que grâce à votre soutien. Vos dons bénéficient de dégrèvements fiscaux (66 % pour l'Impôt sur le Revenu, 75% pour l'Impôt sur la Fortune Immobilière) qui permettent de multiplier par 3 ou par 4 votre propre participation.

Nous pouvons ensemble aider à faire vivre la vie musicale dans notre pays. L’enjeu est essentiel, votre aide est essentielle.

Aidez-nous en faisant un don à la fondation : en cliquant ICI
Par avance, nous vous en remercions chaleureusement.

 


Mai 2021

Les mesures de reprise des activités artistiques se précisent. L’année 2021 représente, pour la musique, un véritable défi : il va falloir en effet aider les artistes et les structures pour faire redémarrer les concerts, les festivals, les récitals qui ont été gravement touchés par la pandémie et les mesures sanitaires qui en ont découlé. Il nous faut aider les artistes à recréer le tissu musical à travers tout le pays pour rendre présente la musique dans toutes les régions.
Fidèle à ses objectifs, la fondation De la Musique avant toute chose a contribué, pendant toute la durée de l'état d'urgence sanitaire, à la diffusion de plusieurs CD afin que les artistes restent présents sur les ondes. Elle a également décidé de soutenir plusieurs festivals. Elle œuvre ainsi à aider directement les artistes à survivre dans les difficultés actuelles et parfois à leur faciliter un nouveau départ.
La fondation a également sensibilisé Madame la Ministre de la Culture à la possibilité d’augmenter le taux de défiscalisation des dons aux fondations culturelles. En effet, contrairement à des analyses trompeuses, l’avantage fiscal ne profite pas aux donateurs mais aux bénéficiaires qui, sans ce dispositif, verraient leurs aides amputées de 66 ou 75%. L’augmentation des taux de défiscalisation permettrait donc à l’État d’aider plus encore, par le biais des fondations très proches des artistes, les structures musicales en grande souffrance. Ce levier fiscal est crucial pour les actions que nous soutenons en votre nom.

 


Novembre 2020

La fondation De la Musique avant toute chose reste toujours préoccupée par la situation des artistes de musique classique. Après avoir aidé les musiciens par le biais du Festival France Musique, la fondation a décidé de soutenir quatre projets d'enregistrements : pour les musiciens, disposer d'enregistrements de qualité permet d'exister sur les ondes, d'obtenir des interviews dans les médias, d'animer leur présence sur les réseaux sociaux et, à terme, d'obtenir des engagements.
La fondation continue par ailleurs à soutenir des projets permettant de faire rayonner la musique auprès de publics qui en sont éloignés : projets d'éducation musicale, projets de médiation musicale dans des zones défavorisées, projets d'enregistrement vidéo de concert mêlant musique classique et arts urbains.

 


Août 2020

La fondation De la Musique avant toute chose est actuellement très préoccupée par la situation des artistes de musique classique. Ceux-ci sont dans l'incapacité de se produire, de partager leur amour de la musique, de mener leurs actions pédagogiques, en un mot de faire leur métier et d'en vivre. Nombre d'engagements ont été annulés, les festivals d'été ont fortement réduit leur programmation. Les structures auxquelles ces musiciens appartiennent sont généralement modestes et fragiles et sont menacées de disparition complète. Elles ont dû supporter des restes à charge non négligeables liés au chômage partiel (plafonnement journalier, charges spécifiques des intermittents). La fondation se mobilise pour aider ces artistes, en soutenant des projets musicaux présentés par eux-mêmes ou par des organismes pouvant les aider.
C'est ainsi que la fondation soutient le Festival France Musique qui accueille cet été une centaine d'artistes en les rémunérant.